Ernest Pignon-Ernest : « Papiers de murs », rétrospective de 50 ans de création

Le pionnier de l’art urbain revient sur un demi-siècle de création à l’occasion d’une rétrospective évènement.

Portrait de l'artiste, debout devant des oeuvres trop grandes pour être pleinement dans le champs.
Portrait d’Ernest Pignon-Ernest © Fabrice Gibert Galerie Lelong & Co.

Ernest Pignon-Ernest est incontestablement une figure majeure de l’art urbain. La galerie internationale Lelong & Co., avec la ville de Rueil-Malmaison et l’atelier Grognard, lui rendent un hommage évènement, à découvrir du 19 mai au 13 juin.

Le processus créatif d’un artiste incontournable

Ernest Pignon-Ernest a investi les rues du monde entier. Avec plus de 200 œuvres à son actif, le pionnier du street art a marqué plus d’une génération. L’exposition « Papiers de murs » a pour objectif de faire re-découvrir un travail entamé il y a près de 50 ans dans lors d’une grande rétrospective.

Au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler. J’essaie d’en comprendre, d’en saisir tout ce qui se voit : l’espace, la lumière, les couleurs et dans le même mouvement tout ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l’histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique…

Ernest Pignon-Ernest

Dévoilant les œuvres majeures de l’artiste bien sûr, mais aussi des esquisses et des travaux préparatoires, on y découvre le cheminement chronologique d’une carrière passée à transformer la rue. Partant du choix avisé d’un espace particulier à l’imagination d’un moyen de le faire vivre par le dessin, on se laisse porter par le processus créatif de l’artiste.

Photographie d'époque, rue de Paris. Une feuille avec un portrait du jeune Rimbaud est collée sur un bloc dans la rue.
« Rimbaud », 1978 / 2018 © Ernest Pignon- Ernest / Courtesy Galerie Lelong & Co.
Pan de mur recouvers de graffiti, devant un grand chantier, à Brest. Collage d'un grand dessin de Jean Genet, mort, soulevé par deux hommes.
« Parcours Genet », Brest, 2006 photographie © Ernest Pignon-Ernest / Courtesy Galerie Lelong & Co.

Faire sortir de l’ordinaire

Avec l’ensemble de ses créations les plus marquantes regroupées, on distingue aussi l’évolution et l’essence de l’inspiration qui a porté ce demi-siècle de création. Celle d’une volonté de toujours faire surgir l’imaginaire dans le quotidien, de bousculer le regard par des jeux de symboles forts.

Dans ce lieu réel saisi ainsi dans sa complexité, je viens inscrire un élément de fiction, une image, le plus souvent un corps à dimension réelle. Cette insertion vise à la fois à faire du lieu un espace plastique et à en travailler la mémoire, en révéler, perturber, exacerber la symbolique.

Ernest Pignon-Ernest

Le but d’Ernest Pignon-Ernest est d’arracher le spectateur du quotidien, de l’interpeler en lui faisant prendre conscience de l’instant présent. Dans une double perspective, l’art sert autant à renverser le rapport à l’ordinaire, qu’à faire comprendre un message donné par un jeu de références particulières. Des œuvres parfois très politiques, comme « Pietà africaine », interpellant sur l’épidémie de Sida en Afrique du Sud, ou encore « Se Torno [Si je reviens] Pasolini assassiné », hommage à l’artiste italien dont la mort fait encore polémique.

Photographie de la ville de Kliptown, en Afrique du sud. Derrière un groupe d'enfant souriants, un dessin est collé au mur. Une femme noire y porte le cadavre d'un homme.
« Enfants de Kliptown » 2003 © Ernest Pignon-Ernest /Courtesy Galerie Lelong & Co.
Prise de vue à Naples, dans un hangar désaffecté. Le dessin de Pasolini assassiné, porté par lui même plus jeune, est collé sur un pan de murs au premier plan.
« Pasolini assassiné – Si je reviens » Napoli / Scampia, 2015 © Ernest Pignon-Ernest / Courtesy GalerieLelong & Co.

Informations pratiques

Exposition présentée du 15 décembre 2020 au 14 mars 2021.

Du mardi au dimanche De 13h30 à 18h.
Nocturne le vendredi jusqu’à 20h.

Atelier Grognard : 6 avenue du Château de Malmaison 92500 Rueil-Malmaison.

Si c'est cool, il faut partager

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter

Envie de réagir ?