Esther et Paul, la galerie d’art « sans chichis »

Esther & Paul est née d’une discussion entre ses fondateurs il y a dix-huit mois. Véritable pied de nez à l’establishment selon lequel l’art serait inaccessible, la galerie Esther & Paul présente un nouveau concept de galerie d’art … qui propose précisément tout le contraire de ce que font les galeries classiques. 

Photographie de la vitrine de la galerie Esther & Paul.
Esther derrière la vitrine.

La galerie classique est dans l’imaginaire collectif un espace réservé à une certaine élite financière ou intellectuelle, et c’est à partir de ce constat navrant que le projet Esther & Paul s’est dessiné. Dans cette galerie itinérante, on ne trouve pas un lieu vide et froid et nous ne sommes pas gênés de demander les prix des oeuvres (pour être ensuite scotché par leur exorbitance).

Vitrine avec écrit "Vos murs, vous comptez les garder blancs combien de temps ?"
Zoom sur une sculpture totem de Charles Korman

« Les gens achètent 100 balles des vues de New-York chez Ikea … Pourquoi pas des pièces uniques au même prix ?! Parce qu’ils ne savent pas où aller ! Parce que dans leurs têtes, l’art c’est forcément hors de prix ! » .

déplore Paul, fondateur d’Esther & Paul
Zoom sur l'oeuvre de Minko chinée.
Vue de la galerie à l'intérieur.

En effet, Esther & Paul c’est une galerie sans chichis qui propose des prix accessibles, affichés et constants (de 75€ à 550€ aux murs, et jusque 1000€ pour les grandes sculptures), des œuvres uniques vintage comme contemporaines, un lieu meublé pour se sentir comme à la maison. Bruce Springsteen passe en boucle, et Esther nous accueille comme une bonne copine.

Zoom sur le portfolio de la galerie.
Vue d'un mur de la galerie où se côtoient oeuvres chinées et contemporaines.

Ce qu’on y trouve ? Des acryliques sur papier très féminines de Faustine Badrichani, des œuvres faites d’argile sur papier de l’artiste danoise Hélène Callessen, ou encore les graffitis à la JonOne de Minko chinés par Paul.

Vue de l'intérieur de la galerie.
Vue d'un mur de la galerie.

Après onze mois d’existence et trois popups (l’un rue des rosiers, les deux autres rue du Château d’Eau), Esther & Paul a posé ses valises au 67 rue Sedaine, près de la place Voltaire. Installée dans un lieu lumineux et spacieux donnant sur la rue, elle vous y attend jusqu’à la mi-avril. Courez-y !

Vous pouvez retrouver Esther & Paul sur leur site et Instagram

Si c'est cool, il faut partager

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter

Envie de réagir ?